Accueil > Non classé > Josiane et Eliah s’envolent vers de nouvelles aventures…

La Maison de Marthe et Marie accueille des femmes enceintes depuis le début de la grossesse et jusqu’au 1 an de l’enfant. L’association a vraiment à cœur de guider les jeunes mères vers une vie autonome et indépendante, c’est pourquoi elle propose un accompagnement dans les différentes démarches administratives, de recherche de logement et de travail, de solution de garde pour l’enfant en amont de la sortie de colocation.

Josiane et son fils Eliah ont quitté la colocation de Paris. L’occasion d’un petit retour d’expérience et d’en apprendre un peu plus sur leurs projets.

Comment as-tu entendu parler de la Maison de Marthe et Marie ?

Je travaillais sur Paris, et je savais qu’à la longue, je n’allais pas pouvoir tenir. Une amie m’a conseillé de chercher un centre maternel, et sur internet, je suis tombée sur le site de l’association.

J’ai regardé et j’ai décidé de tenter le coup.

J’avais contacté plusieurs centres maternels qui ne m’avaient pas répondu, alors j’étais loin d’imaginer que la Maison de Marthe et Marie me répondrait si rapidement… !

Comment s’est passée ton arrivée dans la colocation ?

Ça été rapide ! Je suis arrivée au début de l’été, au moment où plusieurs personnes étaient en vacances donc les lieux étaient calmes et la charge de travail pas trop élevée pour la responsable.

J’ai été accueillie par Anne-Laure, la responsable de la colocation de Paris qui a pu passer le week-end avec moi et m’a aidée à m’installer, ce que j’ai beaucoup aimé.

J’étais à dix semaines de grossesse et j’ai rencontré trois mamans et quatre volontaires.

 

Quels ont été les grands moments de ton aventure chez Marthe et Marie ?

Ma grossesse a été compliquée, j’ai été assez malade et souvent très fatiguée… Malgré les moments difficiles, j’ai pu compter sur les volontaires pour m’aider, pour la préparation des repas et aussi à me faire sortir de l’appartement quand je restais trop à l’intérieur…

L’accouchement a été lui aussi compliqué, mais quand j’ai eu mon fils dans les bras, j’ai tout oublié !

Le quotidien de maman a commencé, avec ses aléas, ses joies et ses difficultés ; dans cette aventure il y avait une réelle entraide entre mamans qui nous as beaucoup soudées.

Tout n’a pas été facile, il y a eu des moments de fatigue et de colère, c’est pas toujours évident de vivre en colocation mais les bons moments resteront bien marqués !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nouvel appartement de Josiane

Quelles ont été les étapes de la préparation de la sortie ?

Petit à petit, j’ai dû penser à l’après Marthe et Marie, à reprendre le travail (Josiane travaille en crèche), trouver un mode de garde pour mon fils et surtout trouver un endroit où habiter.

J’ai eu la chance de rencontrer l’Association Sainte Geneviève qui entretient des liens avec Marthe et Marie et qui m’a proposé un petit appartement proche de mon lieu de travail.

Cette association héberge des personnes en recherche de logement dans des appartements individuels et complètement indépendants. C’est un peu des « appartements-tremplins » et on peut y rester 2 ans maximum.

Elle aide les personnes qui ont un vrai projet professionnel à le rendre concret.

Ça permet de pouvoir me poser avec mon enfant et de consolider mon projet professionnel pour ensuite trouver un logement à plus long-terme.

J’ai donc rencontré les accompagnatrices, passé des entretiens et expliqué mon histoire et mon projet. Les accompagnatrices me proposeront une rencontre par mois à mon domicile pour faire le point sur mon projet et sur ma nouvelle vie. Je suis maintenant bien installé dans ce nouvel appartement. J’ai mon chez moi, je suis autonome et j’ai aussi la possibilité d’être soutenue et accompagnée. Je ne réalise toujours pas à quel point tout va être plus facile maintenant, puisque mon fils a été pris dans une crèche dans ce quartier et tout est très proche à pied !